Archives de
Mois : août 2006

Dead poets society!

Dead poets society!

La médecine, l’ingénierie, l’industrie… sont tous indispensables pour maintenir la vie. Alors que la poésie, la romance, l’amour… sont l’essence même de la vie ! En chacun de nous réside une étincelle de magie, un flambeau de poésie, qu’il faut savoir nourrir, savoir préserver et surtout savoir identifier. Se révolter contre les conventions, les conformités ; rejeter ce qu’on n’arrête pas passivement de nous inculquer, enfin se connaître pour pouvoir s’exprimer… et surtout s’exprimer en dépit des contraintes et de toute la…

Lire la suite Lire la suite

On survit à tout…

On survit à tout…

Je voulais fermer mes yeux aux images qui se dessinaient clairement devant eux, qui me souriaient et qui incessamment me hantaient de tout côté ; j’aurais aimé pouvoir ne pas lui dédier des pensés, mais malheureusement, cela demeure éternellement incontrôlable. Et devant l’échec de toutes mes tentatives, je voulais au moins taire tout cela, enterrer ce passé et ne jamais en reparler. Mais le pire, c’est de penser également à elle ; à la bien aimée élue. Pas fréquemment, mais…

Lire la suite Lire la suite

Si la vie était un gros camion

Si la vie était un gros camion

Grande question. L’important serait il de nous écraser ou de nous dépasser ?!! Et si on était à l’autre bout de la route ! Tout est bien possible et la réponse ne serait plus d’une grande portée. Chaque jour je me réveille en LISANT : Aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie ! ; des fois je prenais du plaisir à le dire, à l’envoyer à d’autres, moi-même j’essayais de m’en enduire profondément le sens et avec sourire je commençais mes journées,…

Lire la suite Lire la suite