Archives de
Mois : mai 2008

Répudiée

Répudiée

Chaque matin, en prenant mon petit déjeuner au Club, je me rappelle ce passage du livre La répudiée et me vois rejetée. Mais cela me fait plaisir… Il est très masculin le cadre où j’évolue, où je vis, où je travaille. Cela me parait à chaque reprise entravant, mais des fois je m’amuse en sentant leurs regards qui me suivent et qui se tournent vers ma direction… Il faut bien que ça change et je suis heureuse que dans mon…

Lire la suite Lire la suite

Pensées pour moi-même, Marc Aurèle

Pensées pour moi-même, Marc Aurèle

Le temps de la vie de l’homme, un instant ; sa substance, fluente ; ses sensations, indistinctes ; l’assemblage de tout son corps, une facile décomposition ; son âme ; un tourbillon ; son destin, difficilement conjecturable ; sa renommées, une vague opinion. Pour le dire en un mot, tout ce qui est de son corps est eau courante ; tout ce qui est de son âme, songe et fumée. Sa vie est une guerre, un séjour sur une terre étrange ; sa renommée posthume, un oubli. Qu’est ce donc…

Lire la suite Lire la suite