Archives de
Mois : septembre 2010

Petit Poucet

Petit Poucet

Pourquoi avais je promis de ne plus en parler ? Un journal est la quintessence d’une expérience des années et des années d’expériences, pourquoi priver alors un lecteur de ce voyage et me priver de cette revue des faits au fil des pages. J’avais tu les dernières nouvelles, quand le temps où je languissais pour n’importe quel signe je dissertais sans trêve. Les personnes qui lisaient ce recueil comprendront que finalement j’ai eu des nouvelles et que son long mutisme…

Lire la suite Lire la suite

Bulle littéraire

Bulle littéraire

Comme il est des livres qu’il faut lire, il est des films qu’il faut regarder. Et les bons d’entre eux – aux scénarios qui enseignent – on ne se lasse jamais de les revoir encore et encore. You’ve got mail. J’en ai fait une fiche il y a des années pour témoigner combien cela était très réaliste. Et cette fois encore, je regardais les choses différemment. C’était cette correspondance qui m’épatait, où on devait rien préciser, rien détailler, et où…

Lire la suite Lire la suite

Egalitaire

Egalitaire

Quand je rentre chez moi, je ne peux ne pas apprivoiser cette habitude de regarder les gens qui font leurs allers et retours devant mes yeux immobiles dans leur mobilité inquisitoire à suivre leurs mouvements. Ceux qui me touchent le plus sont ces traits tirés, sur ces visages arides surélevant en anxiété ces amas de chairs crispées en continuelle convulsion. Je ne crois pas beaucoup à la question de choix. Je me dis qu’on ne choisit pas son entourage, on…

Lire la suite Lire la suite

Silence coupable des hommes (الصمت الآثم للرجال)

Silence coupable des hommes (الصمت الآثم للرجال)

كم هو جميل إغداق هذا الكم الجميل من المعاني لوصف ما كان مشينا في مظهره قاتلا في أمده إن صمت التأمل مهما طال إنبثق عن حكمةٍ مقولة إن صمت الوحدة مهما آلم إستجدى أنساً إن صمت النجوى مهما خلا من حروفٍ صار أحلى لكن صمت الهجر و التأديب و الانزواء و النسيان و البعد مهما كان صوماً حلالاً فهو باطل

Unwritten life

Unwritten life

J’étais absente et voilà que je reviens vers moi-même avant de prétendre vous revenir. Peut-on s’oublier facilement ? Peut on sacrifier une habitude et dévider un fil qui nous lie au monde extérieur des humains et celui profond de notre esprit ? Je ne crois pas ! Je ne pense pas que je me suis oubliée dans mon silence. Mais c’est qu’aucun dessin ne voyait le jour dans l’atelier de mon absence, ni celui de la similarité de mes journées… “There is no such…

Lire la suite Lire la suite

Ally Mcbeal

Ally Mcbeal

Si ma vie était un recueil, « Rencontres et Adieux » en serait le titre. Les pertes de personnes c’est exactement ce que je sais faire depuis des années. Mais ce n’est que douleur instantanée celle que je ressens quand on formule, par attitudes, par mots ou par absences des adieux. Petit à petit, le souffle qui a semblé quitter le corps malade reprend son rythme ordonné et c’est toute la vie qui reprend son cours. Tout voyage n’est pas…

Lire la suite Lire la suite