Archives de
Mois : décembre 2010

Happy end 2010!

Happy end 2010!

Ce soir, à minuit le ventre du temps accouchera d’une nouvelle année. Même si je qualifie celle en cours de remarquable, je ne suis pas triste à la quitter, ou plus précisément à la voir se détacher du temps et s’enterrer dans l’espace. Elle demeurerait inoubliable ! Comme elle était littérairement très meurtrière, éco-politiquement très turbulente, et naturellement très secouée, 2010 n’était pas moins mouvementée pour moi. Des aventures tentées, des défis tracés, dont j’ai relevé une partie et le reste…

Lire la suite Lire la suite

Shopgirl

Shopgirl

Comme il est des livres qu’il faut lire, il est des films qu’il faut regarder. Et les bons d’entre eux – ils doivent l’être tous parce qu’il est surtout question de scénarios qui enseignent – on ne se lasse jamais de les revoir encore et encore. You’ve got mail. J’en ai fait une fiche il y a des années pour témoigner combien cela était très réaliste. Et cette fois encore, je regardais les choses différemment. C’était cette correspondance qui m’épatait,…

Lire la suite Lire la suite

T’es mer&air

T’es mer&air

Voilà que des événements inopinés surviennent dans mon quotidien quand mon esprit bourdonne déjà d’autres idées. Je m’expose, indélibérément et sans cesse à certains risques dont je ne retrouve jamais les facultés ou la volonté d’en faire le bilan après, par honte, par crainte, par embarras, ou par souhait d’oubli. Jusque là j’étais toujours protégée par la Clémence et enveloppée par une Immunité Divine. J’en sens mon cœur se gonflait de Gratitude et tout mon sang bouillonne de prières. Mais,…

Lire la suite Lire la suite

Fumée blanche

Fumée blanche

Pour une native sous une lune printanière, les vents forts et les pluies orageuses devraient m’accabler. Pourtant, j’aime bien le temps gris que fait des fois, loin d’être maussade, j’aime le regarder brumeux. Comme c’était le cas hier. Vous voulez une raison ? Je dirais parce que j’ai passé ce dimanche en faisant tout simplement ce que je veux. Il ne faut pas croire qu’il s’agissait d’une pause entière, j’ai travaillé aussi mais j’estimais que cela faisait partie des ces simples…

Lire la suite Lire la suite

Le poids du père

Le poids du père

Les pères oublient peut être qu’ils étaient, aussi, petits. Ils perçoivent mal que nous mettions du temps à leur emboiter le pas, ça leur parait indolence et ils s’indignent, alors que nous ne sommes qu’enfants, fragiles dans nos peaux immaculées, rêveurs de brumes de lampes, emportés par certaines passions qu’ils ne partagent pas (ou rarement) ou scrutant certains horizons qui ne leur sont pas si ostensibles. Nous sommes nés dans et pour un temps différent des leurs, pourquoi exigent ils de notre jeunesse…

Lire la suite Lire la suite

New Challenge

New Challenge

Ne croyez pas que faire demi-tour est commande aisée ! Ou revenir sur une décision et se fixer un objectif moins ambitieux – pour qu’il soit plus réalisable- est affaire moins perturbante ! C’est se voir déchiré entre foncer ou renoncer. J’ai connu la frustration, et maintenant je mets mon cap sur une nouvelle direction ! Je ne me convertis même pas. J’ai compris que ce n’est pas permis non plus. Je suis rejetée dans un métier d’appoint, de back office pour pouvoir…

Lire la suite Lire la suite

Mon Chez moi

Mon Chez moi

J’aime les fois où je rentre le soir et vois ce bout de femme entretenir son foyer et s’y mouvoir énergiquement. J’aimerais bien avoir un chez moi dont j’ornerais les petits coins, où des lustres en verres suspendraient aux toits et des abats jour en peau et henné y étincelleraient, où l’odeur du bois du plancher ou le cuir des sofas en imprégneraient l’air, où des tapis berbères couvriraient des canapés paillés… un chez moi où je serais heureuse. Je…

Lire la suite Lire la suite

Instinct

Instinct

J’avais jeté la semaine dernière plusieurs épisodes de ma vie dans un trou noir, tellement le cours était mouvementé et je n’avais ni l’envie ni l’habilité morale d’ailleurs de formuler des phrases. J’étais motivée à l’idée de prendre seule le volant parce qu’ailleurs le temps me faisait défaut. J’ai eu des problèmes de maitrise au début, et le premier essai qui à peine me faisait regagner confiance en moi-même s’est terminé par un accident. Je ne renonçais pas et continuais…

Lire la suite Lire la suite