Archives de
Mois : juin 2018

Confidences à Allah

Confidences à Allah

Pour un premier roman, je dis Bravo ! Je me vois converser avec la romancière et l’en féliciter, même dix ans après sa parution. Pourtant j’avais lu Bilqiss, et quoique traitant de la condition féminine, se révoltant contre les dogmes religieux et les interprétations auxquelles se livrent des personnes à leur guise pour asseoir leur domination patriarcale où la culture du haram est prédominante sur ce qui est permis, et la crainte de Dieu aveugle sur Sa Clémence, c’est ce petit volume de 127…

Lire la suite Lire la suite

A l’hôtel Bertram

A l’hôtel Bertram

On ne présente plus une œuvre d’Agatha Christie. Le suspense du récit, l’ingéniosité du crime et l’improbabilité de l’enquête sont là au grand bonheur du lecteur enthousiaste et sensible aux rebondissements du roman policier. Sauf que cette fois, je me faisais une joie de voir pour la première fois Miss Marple venir à bout d’une intrigue policière. Jusque-là c’est du détective Hercule Poirot qu’il s’agissait, à l’exception de Dix Petits Nègres, où la police intervient dans la phase post-criminelle pour élucider le mystère des cadavres. Ici,…

Lire la suite Lire la suite

Le boycott ou comment choisir à qui donner son argent

Le boycott ou comment choisir à qui donner son argent

Depuis près de deux mois, le mouvement de boycott déclenché par des citoyens contre le symbole du lobbying, la voracité capitalistique et notamment l’instrumentalisation de la politique à des fins économiques et vice versa prend toujours de l’ampleur, surtout que tout fait en sorte de renforcer le sentiment d’injustice chez le contribuable appelé constamment à « payer plus pour moins ». Survenu dans un climat des plus tendus, caractérisé par des mesures gouvernementales à la limite drastiques tentant de booster l’économie, combler les déficits…

Lire la suite Lire la suite

L’ombre du secret

L’ombre du secret

L’intrigue de ce deuxième roman du volume 64/2008 a été peint dans des couleurs hollywoodiennes et une mise en scène aux tons de Mission Impossible. En effet, comme le voudrait la ligne éditoriale de la collection Black Rose, c’est le suspense conjugué à l’amour dans les personnages de Sara Parker, témoin d’un crime, et Nick Doucet, que le lecteur œuvre au fil des pages d’en déchiffrer la personnalité énigmatique. Le titre Hard to Tame est plus significatif au fur et à mesure d’assister à l’évolution…

Lire la suite Lire la suite

Logique ou artistique

Logique ou artistique

Cet article devait faire écho à celui du papillon et de la chenille. Une création qui n’a pas vu aussitôt le jour mais dont l’idée enfouie dans une partie de mon cerveau, fut tellement insistante pour me réveiller aujourd’hui avec l’envie et l’obligation convergeant de la mettre au monde. Et si par chance j’ai pu obtenir de mes deux hémisphères l’équilibre rare et immense de l’analyse et la stimulation, c’est celui exhortant à l’innovation que je préfère de loin et encore plus actuellement. Pourquoi à…

Lire la suite Lire la suite

Les mystères de Conja Creek

Les mystères de Conja Creek

Répertorié dans la collection Black Rose, où amour et crime vont tous ensemble, ce roman avait le double mérite de m’accrocher et m’amuser. Certes, ce n’est pas l’un des livres qui poussent à réfléchir, mais loin de la légèreté annoncée des romans Harlequin, le suspense est bien au rendez-vous. Il a suffi d’une journée pour dévorer ses 257 pages. Amanda Rockport, est la nouvelle nourrice d’une petite fille qui sombre dans le mutisme après le traumatisme de voir sa propre mère assassinée….

Lire la suite Lire la suite