Quand prendre soin de soi devient un besoin…

Quand prendre soin de soi devient un besoin…

Pendant les mois où je pouponnais, je suis restée longtemps sans… mise à jour.

Aujourd’hui, je vous fais une petite récapitulation non exhaustive de toutes les informations pratiques que j’ai apprises une fois le besoin, d’introduire de la fraicheur, se faisait sentir urgent et impérieux.

Comment ?

Une femme stressée est une personne négative, non confiante, ne voyant rien de rose autour d’elle. C’est une femme qui a le sentiment de se reléguer au second plan.

Pour remédier, (et parce que le bonheur réside dans les choses simples !), souffler un vent de jeunesse et de… féminité parait nécessaire, et l’effet bénéfique se fait rapidement sentir, après avoir démarré avec une routine beauté. Eh oui, une femme se doit d’embrasser à la fois son corps et son cœur, d’adopter les bons gestes pour cultiver l’extérieur au profit de l’intérieur, sans aucunement l’impression de se SACRIFIER.

La plus impressionnante des découvertes, était le Layering. Cette pratique, qui nous vient du pays du soleil Levant, consiste à nourrir son visage en plusieurs procédés (d’où l’appellation superposition de couches) en utilisant des produits, qui ont le mérite de nettoyer, hydrater et protéger la peau en profondeur. Vous en conviendrez le teint des japonaises et des coréennes est tout simplement irréprochable ; on dirait presque des statues de marbre blanc.

Or blanchir n’étant pas le but. Le Millefeuille est loin de se réduire en simples gestes de beauté, c’est un héritage culturel de génération en génération pour garder un visage rayonnant, uniforme et sans tâches (qui vient en complément bien entendu d’une alimentation saine et équilibrée). Contrairement à ce que l’on peut croire, la peau n’étouffe pas. Chaque produit a l’avantage d’apporter de l’hydratation et d’éliminer les méfaits de celui précédent (l’eau calcaire agresse, le savon assèche, etc.)

Dans l’origine (et l’esprit asiatique), la routine des soins matin et soir peut être longue, mais elle n’est jamais vue comme une perte de temps. C’est la pause nécessaire pour se retrouver avec soi, apporter douceur et relaxation par bouts de doigts. Rien d’étonnant, au pays du zen le chemin est au niveau du corps.

Or, si vous êtes comme moi, et faites partie des personnes qui ont du mal à consacrer ce moment pour se chouchouter au quotidien, mais veulent se chouchouter quand même, vous pouvez vous limitez aux six étapes essentielles. Pour ma part, et avant de m’engager dans des achats cosmétiques superflus, j’ai décidé d’amortir ce que j’ai déjà (les huiles essentielles et ingrédients naturels pour la plupart) jusqu’à savoir si j’y serais totalement in :

  • Démaquillage huileux (Huile d’amande douce)
  • Nettoyage aqueux-mousseux (à l’eau de rose)
  • Lotion apaisante (une lotion naturelle home made à base de lait entier et jus de citron à quantités égales que je prends le soin de renouveler tous les 3-4 jours)
  • Sérum raffermissant (Grenade Weleda) ;
  • Contour des yeux (de la même marque) ;
  • Crème hydratante (une Emulsion de la gamme Forever Living Products à base d’Aloe Vera)

Le matin, il faut suivre ces mêmes étapes en complétant par une protection UV et une éventuelle préparation à appliquer son maquillage (d’où l’intérêt d’une BB Crème. Je compte commander celle de la marque coréenne Misha à base d’herbes médicinales).

La deuxième révélation était les bienfaits de l’huile de la noix de coco. Cette noix ne cesse de surprendre, et si depuis des années je suis devenue fan de son lait riche en énergie, il fallait suivre la mode et m’attaquer à l’huile, à condition qu’elle soit dans son état naturel le plus pur, notamment pour des utilisations alimentaires. (Celle que j’utilise est Hemani dite huile de noix de coco sri lankais)

En effet, remplacer les matières grasses dans la cuisine par des cuillerées de l’huile de noix de coco est capable de stimuler le métabolisme, favoriser la perte de poids et permettre le plein d’acides gras particuliers, qui agissent efficacement contre la maladie d’Alzheimer, protègent du cancer, renforcent les os, combattent les coups de fatigue et de faim, etc.

Mais pas que. Ses vertus beauté ne sont pas des moindres : hydratant, exfoliant, antioxydant, blanchissant (pour les dents), démaquillant… et la liste fabuleuse est longue, même très longue… (cf, http://www.comment-economiser.fr/utilisations-huile-de-coco.html)

En matière capillaire, j’étais surprise d’apprendre que pour un max d’hydratation, il fallait commencer par la fin, c’est-à-dire appliquer l’après-shampoing avant le shampoing !!

Théoriquement, on explique cet inversement de la mode du shampouinage, par le fait que le démêleur apporte du gras aux cheveux, en nourrissant les racines et réparant les pointes abimées. Le shampoing vient en dernier pour en éliminer l’excès et rincer les saletés.

Aujourd’hui, si je fais étalage de toutes ces récentes connaissances, c’est pour :

  1. me donner l’occasion de franchir le pas de géant entre la pratique et le théorique,
  2. me permettre de briser les chaines de la tradition mal-jugeant le recueil sur soi ;

en disant que j’en ai parlé, donc j’ai l’obligation morale de l’appliquer. Car sérieusement, j’aimerais bien me conformer à l’image de celles qui sont douées pour se faire du bien, plutôt que de me retrouver à lire les conseils des autres.

En abordant le sujet, les spécialistes du magazine Psychologies décrètent presque qu’il existe un malaise qui va de pair avec la décision de prendre soin de soi. Non seulement dans le domaine de beauté, mais se donner du temps à soi, en lisant, se détendant, pratiquant une activité physique, bref être bienveillant envers son être, est sceptiquement perçu.

Pourtant, repos n’est pas paresse ; prendre soin de soi n’est pas égoïsme, mais prouver à soi  que l’on existe concrètement, qu’au milieu du tumulte ménager je ne me laisse pas submerger, que je n’accepte pas de m’oublier et en aucun cas, je ne dois négliger les brèves minutes que durent l’habitude que j’adopte, pour ne pas me négliger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *