My World To You

Verba volant…Scriba manent… Faire parler son stylo ou son clavier, c’est s’extérioriser…

Attentes

J’ai grandi à l’époque de belles séries américaines : Jarod le Caméléon, Urgences et Sydney Police (celle là était australienne !), qu’un jour je me suis réveillée en faisant un rêve. De ce rêve j’ai écrit une histoire. Un épisode de X-Files.

Il y avait le même Fox Mulder, la même Danna Scully. Et tout ce prologue pour te présenter un nouveau personnage que j’ai créé, Winnona ; et dire que dans la nouvelle c’était le silence de Fox qui la détruisait. Elle détestait son silence et le détestait à travers…

Je suis un peu elle, un poisson qui ne demande pas trop. Des eaux d’affection me gardent en vie, une ignorance me tue.

Elle languissait à le voir venir la réprimander, la plaindre… peu importe, l’essentiel c’est briser la bulle muette et lui parler!!

Elle s’attendais à le voir apparaître, ça lui prouvait qu’il se réveillait chaque matin et qu’il reprenait le cours de sa vie… Elle cherchait des moyens pour le savoir, sans le lui dire peut être, l’essentiel c’était de savoir qu’il était là.

Mais malgré tout, son aphasie voulue la dépourvoyait de toutes ses forces ; son cœur vieillissait sous le poids des peines successives, mais contrairement à ce qu’elle veut, elle lui trouve des excuses. Elle lui a toujours trouvé des excuses.

Je suis ce que j’écris… Deviendrais-je un jour cette Winonna?

Dans Haute Claire, j’ai lu qu’elle se réjouissait de son silence, et trouvait que cela prouvait que son général était en vie, et avec sa Carte du Monde, elle essayait de le suivre un peu partout.

Wait for a pleasure is a pleasure itself. C’est probablement vrai. Mais trop d’attente consume et personne ne sait si le résultat serait un plaisir.

Safaa White

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page