Beach Body Ready!

Beach Body Ready!

Si l’étévasion continue pour vous ou sur le point de commencer, je vous souhaite de la passer en sérénité, et surtout en parfaite réconciliation entre le trio cœur, tête et corps.

En effet, les vacances peuvent des fois devenir un univers sans merci, notamment si l’on prévoit d’aller à la plage. L’expérience alors devient plus culpabilisante que ressourçante.

Avez-vous déjà lu ou entendu parler des régimes adaptés pour l’été ou des compléments alimentaires favorisant la perte de poids ? Moi j’en ai lu plusieurs. Parce que la société moderne, centrée plus sur le paraître au détriment de l’être, nous impose des diktats de beauté universelle en parfait déphasage avec la réalité de l’ensemble de la population.

La plupart ressentent un certain malaise, éprouvent même un complexe de devoir exhiber un corps imparfait en désharmonie avec ceux sculptés des pubs et des réseaux sociaux.

Il faut être soi et pas quelqu’un d’autre pour réconcilier le corps, la tête et le coeur. Sébastien Garnero, sexologue.

Ce que j’avance aujourd’hui n’est pas nouveau et la représentation corporelle restera toujours au centre de la polémique. Sauf que je voudrais partager avec vous une expérience, ou plutôt me poser la question (à haute voix) quant à celles et ceux, qui en dépit d’une certaine obésité, du relâchement de l’abdomen, des jambes zébrées de varices, des bourrelets du dos, de vergetures au niveau des hanches, etc. nagent en paix et profitent du soleil !!

Parce qu’effectivement, comme l’a bien joué Tess Holliday, première mannequin 54, dans une publicité positive et dédramatisante : Ce qu’il faut pour être prêt pour la plage, c’est d’enfiler un maillot de bain… simplement !!

Avec du recul, j’étais convaincue (et pleine de respect), que ces personnes avaient certainement une forte estime d’elles-mêmes. Jeunes ou âgées, en bonne santé ou malades, pour elles profiter de l’été a tout d’une belle aventure non-terrorisante.

Dans la normalité, nous ne sommes tous (et toutes) ni rond(e)s ni minces, ni obèses ni maigres. Un corps parfait (comme l’on souhaite nous vendre) n’existe pas! Ce dont il est question vraiment, c’est de savoir si l’on entretient un bon rapport avec son corps ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *