Bonjour Casablanca!

Bonjour Casablanca!

Je rentre après mon congé avec beaucoup de promesses.

Demain je reprends mon travail, et une longue semaine m’attend à passer dans le coin de mon bureau, alors avant d’aller me coucher et reposer mon corps, je vous écris donnant rien qu’un avant gout de mes deux semaines d’absence.

Lors de mon voyage j’apprends que mon blog a été piraté. Je remercie la personne qui a pris la peine de se pencher minutieusement sur un blog non sécurisé, mais assez fréquenté –j’en suis sure- pour le hacker ! On ne pirate pas un site bidon !

Je remercie aussi les personnes qui s’en inquiétaient. Mon amie As et Mehdi qui aussitôt me le fait savoir et espère un bon dénouement (je suis certaine qu’il priait plus pour récupérer les ingrédients de la Tortilla… Alors tu me diras Mehdi si le résultat était bien à l’image de l’effort ! Bon appétit !)

Je remercie mon hébergeur d’être à ce point réactif. Mais je ne dois pas compter que sur les autres (Mohamed que je harcèle tout le temps entre autres) et dois penser à d’autres mesures sécuritaires !

Maintenant que mon blog et moi-même sommes de retour, je dois voudrais vous parler de mes deux semaines d’absence. Je voudrais partager la joie des bons moments et des trouvailles ! Alors vous devinez l’arrivée de chroniques de voyages (deux sympathiques circuits, l’un au nord-est : Fès et Volubilis en l’occurrence et un autre du sud, pas le désert, mais uniquement le sud de Casablanca à savoir les cotes d’Imsouane, Mirleft et Lagzira) ; de livres (deux également. Oui deux ! Parce que j’ai terminé le Bridget Jones sous la lumière de ma torche dans le mini bus qui se frayait chemin pour l’auberge et en lectrice prévoyante, j’ai pris le soin, après plusieurs réflexions quant à la suite, d’enfouir Bonjour Paris entre mes vêtements !

Ce livre – je me permets d’en parler dès maintenant- est tout simplement adorable. Il est fantastique (ce qualificatif est employé pour décrire mon émotion, et non son genre –maintenant que je dois faire plus attention aux adjectifs !). Il était mon amusant compagnon. Je l’ai dévoré pendant seulement cinq jours, alors pas de doute la dessus ! Je le lisais si vite qu’en rentrant aujourd’hui, Rachel s’apprêtait aussi à rentrer chez elle. Je l’ai terminé avant notre pause déjeuner et je me demandais par quoi j’exploiterais le tronçon restant. Alors je prépare ce billet.

Attendez mon retour créatif avec des surprises et aussi de très belles photos prises lors des deux voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *