My World To You

Verba volant…Scriba manent… Faire parler son stylo ou son clavier, c’est s’extérioriser…

Bulle littéraire

Comme il est des livres qu’il faut lire, il est des films qu’il faut regarder. Et les bons d’entre eux – aux scénarios qui enseignent – on ne se lasse jamais de les revoir encore et encore.

You’ve got mail. J’en ai fait une fiche il y a des années pour témoigner combien cela était très réaliste. Et cette fois encore, je regardais les choses différemment. C’était cette correspondance qui m’épatait, où on devait rien préciser, rien détailler, et où pourtant tout était personnel.

Je suis en partie cette ShopGirl. Ou du moins j’essaye de l’être. Je me rappelle comment j’essayais d’entretenir à travers la « Toile » (voilà pourquoi on dit « Tisser ») des discussions où je débitais sur mon quotidien et sur mes projets.

Au lycée, j’ai pu rédiger et pour longtemps, des « writing » où (I had a penfriend, always an italian one, who used to visit Morocco every summer). C’était Paolo Maldini 🙂

Je nourrissais cette habitude, pendant 3 ans, et mes lettres étaient éloquentes.  J’avais de bonnes notes. Cela trouvait sa légitimité dans mon imagination ou mon style…de débutante. Je pensais que ça récompensait surtout mon dévouement, et cela me suffisait.

Mais les correspondances ce n’est pas ce qui réussit toujours. On change d’adresse, on change d’habitude. Et si on ne change pas son mail, on voudrait changer d’interlocuteur.

Croirait on que je vis dans une bulle de films et de livres ?

Je le pense déjà et tant que cela m’est formateur, je ne rebrousse pas chemin.

L’autre fois, j’offrais un drôle de spectacle quand à la gare, dans le train, au café, profitant de ces disponibilités j’ouvrais mon livre et connu des scènes dramatiques sans famille, et des malheurs interminables de ce Rémi. Je pleurai à chaque page ses douleurs, son abandon, la mort de son maitre, les catastrophes qui s’abattirent sur lui.

Me suis-je souciée un moment du regard des autres ?! Pas une seconde ! J’étais enfermée hermétiquement dans ma bulle !

Safaa White

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page