My World To You

Verba volant…Scriba manent… Faire parler son stylo ou son clavier, c’est s’extérioriser…

Ce sentiment d’amour

Ça ne pourrait être réel,

Il ne s’agirait pas de lui :

Mes nuits ne peuvent s’écouler sans sommeil,

Elles sont de brume les fées que je décris,

Mon costume ne peut avoir ces ailes…

Et pour le garder, je le fuis…

Je ne peux le porter à nouveau en moi :

Cet enfant qui grandit non sans émoi,

Ce rêve qui prend forme fois après fois,

Ce souvenir qui interpelle encore les mêmes voix.

Je le redoute, je le crains

Je devine ces flots de questions

Que je vois naître de loin.

Je présage ces anciennes sensations

Qui de mon âme prenaient soin,

Pour peu, et l’incendiaient comme on allume un foin.

Il ne m’est pas étranger,

Pourtant rien en moi ne pourrait lui être sien !

Safaa White

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page