My World To You

Verba volant…Scriba manent… Faire parler son stylo ou son clavier, c’est s’extérioriser…

Dialecte

ecole_maroc_eleve

La chaîne ALJAZEERA a toujours agit différemment quand il s’agit d’une affaire marocaine.

Les reportages que ses journalistes produisent sur notre pays, ont, certes le mérite d’éclairer sur des habitudes et mœurs indignes d’un pays qui se veut civilisé, mais finissent par ternir dans la plupart du temps son image devant l’œil mondial, et en premier lieu celui arabe.

J’avais remarqué que les témoignages collectés de nos compatriotes sont accompagnés d’un sous-titrage en langue arabe pour expliquer, ce qui passerait méconnu et pas-compris dans un dialecte qui semblerait formulé dans des syllabes qui ne s’écrivent nullement de droite à gauche.

Fait injuste à voir qu’aucune similitude ne s’était produite quand il s’agissait d’une autre nationalité, pourtant plusieurs de nos mots courants sont puisés de mots fins de la pure langue arabe. J’étais enragée et même les efforts par lesquels les chaînes du Groupe MBC essayent de promouvoir ce parler (s’il a vraiment l’intention, en diffusant des publicités en « jargon local ») me semblent étroits et au contraire en font un dé-marketing, tellement les expressions utilisées m’écœurent et je ne nous vois pas, nous le commun des marocains, les employant chez nous, alors pourquoi aller les diffuser ailleurs ?

Je dis que c’est la non médiatisation de ce dialecte, ni par films, ni documentaires, ni émissions à la hauteur qui en font le grand défaut. Alors que des voisins, ou même nos homologues du Golf changent carrément certaines lettres pour en signifier d’autres (le K et le R) et leurs discours s’infiltrent dans nos soirées télévisées sans qu’on n’en sente les moindres aigus ou que d’autres dans leurs plateaux n’aient le souci de nous faire une traduction en parallèle.

Safaa White

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page