Dilemme littéraire

Dilemme littéraire

livre-abandonneAprès Chaque femme est un roman, Deux femmes à Paris, Les morts ont tous la même peau et Le bonheur conjugal, j’ouvre avec une timide appréhension Les enfants du capitaine Grant de Jules Vernes. Je sais que la signature de Jules Vernes est une bonne marque de qualité, mais après quatre désillusions, je finis par nourrir des doutes.

J’ai ramené pour ma convalescence une pile de livres, et je me disais que des chroniques ne tarderaient pas à s’afficher à cet espace. A leur places se sont installés vide et déception.

J’ai abandonné ces livres soit après les premières pages, ou après une lecture un peu plus avancée et je me demande si toute cette sélection n’était pas à mon goût, ou c’est moi, qui ai perdu carrément du goût pour la lecture! Impossible !

Le problème est certainement à cause de mes choix s’arrêtant dans la plupart sur des titres que je trouve interpellant et prometteur. A part les deux derniers romans cités là haut et qui étaient des cadeaux, j’avoue m’être trompée pour les autres.

Le dilemme réside aussi dans le fait que je n’aime pas limiter mes découvertes dans des lectures d’auteurs connus et recommandés. Ce n’est finalement plus une découverte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *