Egoîsme aveuglant

Egoîsme aveuglant

Jusqu’à maintenant je n’ai pensé qu’à me faire plaisir, pour me réexaminer actuellement. Je me suis beaucoup alliée avec moi-même. J’ai enfourché pour longtemps des montures sans bride. J’ai remporté plusieurs victoires sur l’impossible : me mettre d’accord avec mon Moi !

Tout ce que j’entreprenais, je le faisais pour moi-même. Je m’isolais dans une bulle aussi large que l’espace et je flottais.

Je rêvais du bonheur d’une apparition. Je m’emportais par la joie de créer la différence dans ma vie.

Mais tout cet égocentrisme devrait avoir un terme. Il m’aveugle sur d’autres réalités parlantes.

De quel droit me permettais-je de m’infiltrer dans le quotidien des autres ?? Quelle raison justifierait que j’aille taper à sa porte et parler d’agréables rencontres inattendues ?

Personne n’oserait une telle conduite, dont je ne rougis pas, d’ailleurs !

Mais moi, je ne me suis jamais alignée aux conformités, quand moi seule décide que je voudrais le faire. Je jugeais injuste qu’il ne sache pas qu’ailleurs j’usais mon clavier en parlant de lui. Chose qu’il lui est indifférente, qu’il n’a ni souhaitée ni imaginée…

J’aurais aimé que dans son passage « vite-fait » au blog, qu’il puisse me lire davantage pour qu’il soit rassuré que de cette femme il n’a rien à craindre ; que je ne cherchais pas à impressionner ; je ne cherchais pas un retour, même pas une phrase. Mes scénarios ne sont que monologues, où je m’exprime et m’explique… Bref, que je ne suis pas malhonnête !

Je ne voudrais pas continuer à lui faire défaut s’il se sentirait obligé de répondre à ma sympathie par une autre, s’il serait contraint de me retourner une attention.

Je suis consciente qu’il n’est pas de cette catégorie d’hommes dont je parlais, il y a exactement une année -qui avait dit que la vie est un éternel recommencement?- . Voilà, justement, pourquoi sa rencontre, parmi bien d’autres indignes d’un seul battement de mes cils, me faisait tellement plaisir. Et je ne dis pas cela parce qu’éventuellement il pourrait me lire : Les personnes qui portent le masque de la comédie, ne partagent pas leurs intimités profondes avec le monde, ne divulguent pas leurs secrets ni dévoilent leurs faiblesses. Ceci dit, je lui offrirais demain, Dominique, œuvre maitresse de son auteur. L’idée m’est venue la semaine dernière et là encore je n’éprouvais pas de gêne à en exprimer l’envie, parce que j’adore donner des livres. J’en donnais en fêtant des anniversaires, en souvenir à ceux qui partaient loin, ou tout simplement pour partager le plaisir d’une intéressante lecture apprenante. Il est des personnes qui manifestaient leur intérêt, qui me remerciaient et d’autres qui exprimaient sans hésiter qu’ils n’en voulaient pas!!

Mais rien que le fait de demander après le titre du roman me laisse croire qu’il y montre de l’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *