Gestes courageux

Gestes courageux

rue_deserte_eclairee_nuit

C’est un geste courageux que se réveiller le matin, surtout quand il fait froid. Un geste courageux de sortir quand il fait encore noir.

Ce matin il faisait encore plus noir que d’habitude, qu’on arrivait à distinguer encore les étoiles parsemées au ciel, une brume enveloppait les quartiers, la face de la lune dévorée par les denses nuages et ces ruelles étaient toutes dépeuplées. Il avait plu la nuit et au lieu d’éprouver une peur qui ne venait pas je regardais des formes dansantes sur ces surfaces encore humides. Je m’amusais aussi à deviner quelle lampe publique s’éteindrait – en révérence 🙂 – et laquelle s’allumerait à mon passage. C’est magique !

J’aurais aimé que mon frère connaisse toutes ces épreuves par lesquelles je passe. Lui, comme il me parait, encore vulnérable face aux moindres secousses et croyant les luxes qu’il se permet se réaliser par un coup de baguette.

Faire les routes à pied n’était pas une corvée en soi. Ça promettait d’offrir une instruction, de forger un esprit mais surtout un caractère, voilà ce que présageait Vitalis, le montreur de chiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *