Interview JVS {1}

Interview JVS {1}

Je mets en avant une interview qui date du 21 Septembre 2009 au forum sorties au maroc, et qu’en la relisant s’avère tout simplement authentique à celle que j’étais.

Bien entendu, à l’époque je n’avais que 25 ans 🙂

JVS-logo

1)… Vous

Moi : Safaâ ALLAM, 25 ans, femme Poissons (14 mars 1984) !! (Eh oui je crois aux astres lunaires et au fait d’être natif sous un signe astrologique quelconque, certes pas à la façon d’un cliché mais… ça fera un sujet de discussion à part).

Je suis de Casablanca. Quoiqu’actuellement et pour raison de travail je suis entre deux villes (Khouribga et Casablanca).

J’investis mon temps libre en beaucoup de choses, (des fois d’une façon saisonnière : broderie en été surtout), peinture sur verre, sport (je faisais du Karaté, je jouais au tennis, bientôt de l’équitation), mais l’occupation qui demeure une vraie passion pour moi sont la plume et le roman… j’aime lire tout ce qui me tombe entre les mains (pas tous les livres pour dire vrai, je fuis encore les livres scientifiques et philosophiques pour ne focaliser mon attention que sur les œuvres littéraires, mais ça devrait changer dans peu) et j’apprivoise mon stylo (ou mon clavier) en écrits littéraires ! Je porte des casquettes, j’en fais porter à d’autres ; je me déguise, je me dévoile ; je marie les pronoms pour ne désigner qu’un seul personnage, des fois plus… ; j’interpelle, je cite ; vers, prose ; lettres, journal ; du vécu, de l’imaginaire ; des souvenirs, des projets futurs ;… bref, je me perds en écriture !!

El Ilusionista a écrit:

Salut Your Angel. Depuis que j’ai lu ta signature je n’ai que l’envie de te demander ce qu’est un homme/femme qui aurait vécu sa vie? C’est quoi d’ailleurs la vie pour toi…

Moi : Salut Bilal,

Avant de répondre à ta question, j’aimerais citer en illustration la petite anecdote motif du déscernement des Prix Nobel.

Après que Nobel ait inventé la dynamite, un journal avait écrit un article en mémoire de Feu Nobel (qui n’était autre que le frère d’Alfred, mais dont on confondait la personnalité avec la sienne) et on venait à la fin pour dire que MALHEUREUSEMENT malgré les nombreuses œuvres apportées par le défunt, il a inventé la DYNAMITE et A CAUSE de lui, la terre est moins paisible…Lisant le mémorial et apprenant que pour toute une existence, on ne lui citerait que cette malédiction, il refusait qu’on se rappelle de lui ainsi!!

Il ménageait après les efforts pour promouvoir les travaux en faveur de la paix (pour qu’on ait point recours à la dynamite qu’il a inventée) et dédiait une somme de sa fortune pour récompenser les personnes rendant de grandes œuvres en faveur de l’humanité.

Donc, pour revenir à ta question, je dirais que tout ce que nous faisons dans la vie résonne dans l’éternité!! que la signature Every Man dies, but not every Man really lives! (tu n’es pas sans savoir qu’il s’agit d’une citation qui a fait l’affiche meme du film Breaveheart) n’est qu’une façon pour dire que si on serait obligé de quitter ce bas monde pour des raisons indépendantes à notre volonté (la mort), et bien nous avons toute une existence pour nous « racheter d’avance » et préparer nos mémoires pendant notre (vie) Pour moi, court passage pour ne pas être n’importe qui!!

Il se peut que des personnes trouvent mes propos des fois utopiques et du blabla littéraires, mais je crois que nous pouvons faire la différence – chacun dans son coin, selon ses moyens-, sinon on ne serait pas là!!

El Ilusionista a écrit:

Je savais que tu allais finir par ca…

Ça te gênerait que les autres puisse te trouver utopique, rêveuse, parlant une langue qui ne décrit que son imaginaire?

Moi : C’est clair!! On commence à me découvrir d’après les commentaires et les passages!

Qu’on me trouve utopique non, qu’on ne comprend pas mes utopies oui! Mes rêveries sont peu applaudies certes, je m’abstiens des fois de tout révéler! Il y a quelques semaines, je devais prendre une décision et en la discutant, cette utopie était jugée de « négativisme »… ça m’a alourdi le cœur, mais après j’ai retrouvé foi…

adil a écrit:

Merci safaâ pour tes réponses.

Concernant le choix d’un monopole pour forger une carrière enrichissante je suis pas d’accord avec toi, car dans un contexte concurrentiel on s’attache à notre concurrent et sa stratégie de développement et on reste à la veille permanente de l’environnement économique, politique et on vis un état de changement et d’apprentissage organisationnel permanent. Même le stresse nous apporte une expérience importante.

Est-ce que tu cherche la stabilité en dépit de ta carrière ?

Moi : Bonjour Adil et merci à toi,

Quand j’ai parlé de monopole, c’était pour dire qu’il ne s’agit pas d’un secteur d’activité où tu voudrais exceller en choisissant telle ou telle société (Par exemple, j’ai toujours apprécié l’industrie aérienne et j’ai eu quelques expériences en ce domaine, j’aime beaucoup et les sociétés abondent, notamment depuis quelques années avec la libéralisation du secteur). Sinon, pour les Phosphates (voilà, il fallait le dire) l’Office est seul au marché, ses concurrents sont étrangers!

Pour répondre à ta question, je n’ai nullement dit que je cherche la stabilité au détriment d’enrichir ma carrière!! J’ai déjà dit qu’une fois les choses s’arrangent et je vois clair au sein de tout ce brouillard je pourrais changer de poste, de métier, de société!!

Etant jeune, je ne crois pas beaucoup à la notion STABILITE… Quoique des fois, on juge les personnes aux riches expériences, pas au nombre de postes occupées, mais à leur résistance face aux embuches qui peuvent entraver l’accomplissement de leurs fonctions!

wimane a écrit:

Salut Safaâ, tout d’abord, je te remercie pour ta participation, et ton animation du forum, notamment, dans la rubrique littérature. Néanmoins, je trouve parfois des écrits mélangés avec une certaine mélancolie, voir même frustration ! D’où vient cette amertume, bien que tu as l’air d’une jeune fille joyeuse 🙂

Moi : Salut Imane chérie, c’est moi qui te remercie, et de ta présence et du fait que tu passe me lire souvent (car je sais, même si tu ne laisse pas d’empruntes, que tu passes me lire sur littératures).

J’avais dit un jour, que lorsqu’il s’agit de vécu lugubre tu as bien envie de le noter sur un bout de papier (tu le déchireras après, qui sait) ou sur une page de WORD, l’essentiel c’est de s’extérioriser!! c’est le cas de mon journal, et les passages y sont souvent peu gais!! Donc, mon autobiographie n’est pas forcément conjointement liée à ma biographie, parce que les détails joviaux ne sont pas tout le temps mis en valeur!

Quant aux écrits, poèmes ou nouvelles, j’avouerais que j’aime le Romantisme Mélancolique! ce n’est dû ni à un œil négatif vis à vis des gens ou au quotidien, mais les héroïnes que je décris (parce que généralement ce sont des filles) me paraissent plus fines dans leur faiblesse –> on compatit et on les aime.

à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *