La peine

La peine

Peine

Combien d’adjectifs pourraient suppléer ce mot ? Et combien de synonymes pourraient le définir à différentes mesures ?

De même qu’un tentaculaire flagelle de ses appendices à coup meurtrier, de même les dures épreuves accablent sans grâce.

Nous accueillons fièrement la faveur de la Providence et nous nous y faisons : ce prix, nous le méritions ! Cependant, c’est étant sujets à la douleur que le temps coule lentement et les mouvements paraissent inertes. Tout devient matière à réflexion et nous pointons le doigt d’accusation.

Les abattements ce sont ce qui enveloppe de sombres couvertures et finissent par ombrager le ciel printanier de l’esprit.

L’indifférence à la joie est une faiblesse de foi en un lendemain meilleur, mais ne déchoit point l’humanité en nous… mais une âme délicate est toujours ébranlée par les tourments, s’agite face aux malheurs, se trouble à l’incapacité de rendre ces coups et sensiblement triomphe de l’insensibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *