La Planète des Singes

Si tous les romans de la science-fiction sont à l’image de celui-ci, vieux de 54 ans, je suis preneuse.

C’est avec une description accessible et dans un style limpide qui va à l’essentiel que Pierre Boulle, s’inspirant clairement des théories darwiniennes, nous emmène dans une dimension espace-temps… très particulière : nous sommes en l’an 2500 et sur une planète où le cerveau, la conscience, l’intelligence et l’âme sont installés chez les singes et où la race humaine est présente, cependant sous sa forme la plus bestiale.

Ici, homme et singe tels que nous les connaissons sur Terre se sont vus leurs rôles inversés ; ou plutôt l’un s’est développé en grimpant dans l’échelle de la civilisation, alors que l’autre s’est réduit à l’état sauvage jusqu’à perdre usage de la parole et de la raison. Tous deux se sont développés dans des directions divergentes, les uns ont évolué les autres ont stagné jusqu’à l’animalité.

Originalités ou singeries ? C’est le mystère que doit sonder le protagoniste dans la troisième et dernière partie du livre, où Ulysse Mérou –un journaliste faisant partie, avec le professeur Antelle et son jeune disciple, de cette expédition spatiale- apprenant le langage simiesque et prenant contact avec les maîtres de la planète, arrive à hiérarchiser les relations des individus : Politique et guerre détenus par les Gorilles, science et découvertes par les Chimpanzés, dogmes et religions par des orangs-outans.

Chaque fois qu’elle prononçait : singe, je traduisais être supérieur ; sommet de l’évolution. Quand elle parlait des hommes, je savais qu’il était question de créatures bestiales, douées d’un certain sens d’imitation, présentant quelques analogies anatomiques avec les singes, mais d’un psychisme embryonnaire et dépourvues de conscience. P 92

C’est d’une façon intelligente que l’auteur porte un œil critique, à travers son personnage sur une société moderne s’organisant par analogie aux nôtres.

Des découvertes archéologiques et une naissance insolite bousculeront le déroulement des évènements et enverront pour un deuxième départ dans l’espace à la recherche d’une planète hospitalière.

Separator image Publié dans Reading.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *