My World To You

Verba volant…Scriba manent… Faire parler son stylo ou son clavier, c’est s’extérioriser…

L’art de se féliciter

La vie des gens peinte sur les médias, tellement sélective et illusoire, les difficultés relationnelles et contraintes économiques ébranlent et détériorent progressivement l’estime de soi de chacun.

Et parce que notre société est suffisamment culpabilisante, les conditions professionnelles sont dans la plupart conflictuelles, les habitudes de vie sont plutôt mauvaises (manque de sommeil, absence d’activité physique, alimentation malsaine, fortes addictions…), cette estime de soi est profondément affectée que nous nous dévalorisons, nous doutons de nos capacités, nous avons l’impression de ne rien réussir, de toujours faire moins que les autres, etc.

Face à cette baisse d’estime, il est essentiel que notre entourage exprime plus souvent de la gratitude à notre égard, pour nous rappeler combien quoique que nous fassions, quoique que nous pensions, nous avons notre place au milieu d’un groupe.

Or, comme généralement les autres ne se rendent pas compte de ce que nous faisons, sont trop pressés pour nous complimenter ou tout simplement n’ont pas envie de nourrir notre ego (parce que féliciter l’autre ce n’est pas ce que nous avons l’habitude de faire de manière naturelle et spontanée), il est nécessaire d’ouvrir les yeux sur nos propres réalisations, regarder la liste des choses accomplies plutôt que celles qui restent à faire, être attentifs à ses accomplissements du quotidien…

Bref, ne pas attendre d’approbation extérieure et nous féliciter nous-mêmes, nous complimenter et cela au moindre succès. Nous boostons de cette façon notre estime de soi.

Il s’agit d’un état intérieur fondé sur la valeur que la personne a, du jugement positif ou négatif qu’elle porte sur elle-même, ses compétences, ses aptitudes. Une dimension fondamentale de la personnalité basée sur un quadrilatère de concepts se terminant également par le terme « soi » :

… et l’auto-félicitation est l’un des langages de cet amour.

Sans honte ni ego, toute pensée, tout sentiment, toute attitude positifs sont dignes de félicitation.

L’effort fourni, la gestion d’une crise, le bon plat cuisiné, la lecture achevée, la patience cultivée, la difficulté surmontée… Chaque situation, chaque décision, chaque action qui fait ressortir le meilleur en nous, d’où nous sortons différents est une réussite en soi, qui mérite que nous marquions une pause et prendre le temps de nous applaudir.

La question n’est pas de s’inventer des exploits, mais de reconnaitre à juste valeur le travail accompli, ne pas hésiter à voir que ses idées, ses compétences, son imagination, sa créativité, ajoutent de la valeur et font la différence.

L’auto-félicitation est donc un renforcement indispensable et bénéfique sur l’estime de soi. Ecouter des paroles valorisantes permet de rester positif et performant, renforce notre regard bienveillant et permet d’être plus satisfait de ce qu’on fait.

Exercée de manière efficace et habituelle, se féliciter est une bonne méthode de s’apporter de la confiance et de la motivation.

Le cerveau est plus motivé quand il sait être récompensé.

Les dauphins, dans leur captivité et asservissement, exécutent leurs sauts surprenants parce qu’ils savent avoir droit à des sardines.

Quoi de mieux alors que de négocier avec soi-même des récompenses, de façons différentes, pour rester motivé, s’encourager et progresser.

Les bons points à se donner varient en façons et en degrés : se fixer des pauses après l’effort, se faire plaisir en prenant du temps pour soi, s’offrir un bon repas, s’acheter de petites choses comme souvenirs, s’adresser de belles paroles de fierté, avoir pour soi un bon geste poli, …

Sans que cela doit forcément coûter de l’argent, se féliciter c’est ce qui permet de renforcer le bien être de son mind, heart, body and soul à la fois.

Safaa White

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page