Les Clés de la Réussite

Les Clés de la Réussite

Un livre puissant qui ne vous laisse pas indifférent si vous êtes à la recherche d’un processus de réussite, pour attirer l’argent comme tout autre forme de succès.

Déjà, je dois préciser que le livre que j’ai lu, faisant 161 pages est signé Lipatov A. A., adapté du russe par Semanovskaia N.A. et inspiré du « Comment attirer l’argent ? ». Trop d’élément déroutants dès la première page, pour découvrir que celui qui signe le préambule et s’exprime dans le « je » du livre s’appelle Napoléon Hill

Qui est Napoléon Hill ?

Napoléon Hill (1883–1970) est considéré comme l’un des principaux inspirateurs de la science de l’esprit et l’un des maîtres les plus importants. Il a influencé plus de gens que toute autre personne dans l’histoire. Il a été journaliste, avocat, auteur et conférencier. Il a aussi été conseiller auprès de deux Présidents des États-Unis : Woodrow Wilson et Franklin D. Roosevelt. 

Engagé par Andrew Carnegie, pour publier un processus de réussite exprimé en une formule simple que toute personne pourrait comprendre, entreprendre et réussir, il a consacré sa vie pour étudier et discuter avec plus de 500 personnes, la plupart étant déjà millionnaires. D’où ses livres Les Lois du Succès (1928) ; Les Chemins de la Réussite (1930) et son plus célèbre livre vendu à plus de 60 millions d’exemplaires Réfléchissez et devenez riche (1937).

La réussite des hommes et des femmes selon Andrew Carnegie était le fruit d’une mise en application d’un secret qu’il révèle soigneusement à Napoléon Hill, devenu plus tard son disciple, et lui demande de divulguer ce « grand secret » aux personnes souhaitant faire fortune et risquant de courir à l’échec faute de le connaitre.

L’objectif de ce livre- un objectif auquel j’ai consacré plus de 50 ans de ma vie- est de présenter à tous ceux qui le veulent la philosophie la plus fiable grâce à laquelle un individu peut ramasser une fortune. P. 122

Les lois de la réussite

Donc, le livre que j’ai entre les mains est supposé contenir un plan et dévoile un « secret ». Toute personne ayant réussi, l’avait connu!

Ce best-seller raconte des histoires vraies prouvant l’efficacité du secret, avance les 6 règles de transmuter le désir en or, liste 31 manières d’échouer, énumère les 11 secrets du bon chef et les 10 principales erreurs des chefs qui échouent ; pose 28 questions personnelles pour s’auto-évaluer annuellement ; inventorie 8 manières de cultiver la persévérance et met en garde contre les 16 ennemis de toute réalisation, etc. mais il ne dévoile pas explicitement son « secret »… Napoléon Hill tout en le dissimulant, en parle tout le temps et assure qu’à un moment ou à un autre il deviendra évident, parce que le secret parle à celui qui l’écoute.

Les chapitres sont structurés autour des étapes de la richesse, dont voici, pour chacune, un succinct résumé :

  • La pensée, est vivante et puissante quand elle est liée à la précision de l’objectif, à la persistance et au désir ferme de s’enrichir. Une fois le but précis choisi, on s’y accroche jusqu’à ce qu’on en devienne obsédé.
  • Le désir. Soutenir son désir avec persévérance sans faille au point d’être convaincu de posséder déjà la richesse et ne pas reculer jusqu’à obtenir ce que l’on veut.
  • La foi, c’est parvenir à convaincre son subconscient qu’on croit fermement recevoir ce qu’on a demandé. On gagne parce qu’on pense pouvoir.
  • L’autosuggestion, influence et contrôle le subconscient par l’intermédiaire des pensées dominantes.
  • La culture, utilisée d’une façon organisée et intelligente elle nous mène là où on souhaite. Une culture spécialisée (la panacée des esprits américains) est nécessaire à toutes les idées et l’un des ingrédients de réussite.
  • L’imagination, est capable de transformer son énergie mentale en réalisations et en richesses si l’on sait saisir l’occasion, la circonstance pour l’utiliser d’une façon créatrice.
  • La planification, on doit mettre en œuvre ses plans précis et les perfectionner dans une ambiance harmonieuse. La défaite renforce, si un plan échoue, on le remplace par un autre.
  • La décision, Ne pas se décider au bon moment peut conduire à l’échec. On doit vaincre la remise à plus tard.
  • La persévérance, est le pouvoir de la volonté qui alliée au désir forment un irrésistible duo. Ceux qui se relèvent après un échec et persistent à essayer réussissent. Tout échec comporte le germe d’une réussite.
  • Le pouvoir du cerveau collectif, veut qu’on s’associe avec d’autres personnes ambitieuses et aux grandes capacités intellectuelles. Lorsque deux ou plusieurs cerveaux coopèrent en harmonie, ils constituent une grande banque d’énergie : une troisième force nait.

Si on veut en tirer le meilleur avantage, il va falloir le lire et le relire plusieurs fois, jusqu’à intégrer toutes les lois qui y sont citées. Cela fonctionne comme le principe de l’autosuggestion : s’accrocher à son idée jusqu’à l’obsession et persévérer. Parce que l’esprit a la manie d’avancer à la vitesse de l’éclair des alibis et des excuses pour remettre à plus tard l’exécution d’un projet.

Et combien je me suis retrouvée dans ces paroles. Plutôt dans tous les passages de cette œuvre qui vous parle et retient votre esprit en permanente réflexion. Je me sentais ouverte à toute idée d’investissement, mais à la fois « enchaînée ».

Je pensais que les personnes qui ont entrepris des choses, ces hommes et femmes qui ont réussi et dont les histoires surprenantes sont racontées, n’avaient pas besoin de lire une bibliographie de succès ni à assimiler des principes ou des lois. Leur école, c’était la vie. Leur formule, c’était la persévérance. Ils fixaient leurs prix à la vie et elle le leur donner. D’ailleurs, c’est bien expliqué que les personnes qui réussissent prennent rapidement des décisions dès qu’elles croient en leur idée, et n’en changent que lentement et rarement.

Il y a probablement deux sortes de personnes. Celles qui réussissent et celles qui analysent leur succès!!

Et ce secret caché ?

A mon avis, c’est le « cerveau humain », cette intelligence qui nous insuffle du sens, de la logique et de l’espoir.  Au fur et à mesure que je parcourais les pages, cela me semblait de plus en plus évident.

Le pouvoir qui caractérise le succès est la puissance de votre esprit.

Ce que toutes ces histoires ont en commun -et ce n’est pas seulement dans les finances ou l’industrie, on admire aussi des écrivains, des artistes, Ghandi et en dernier lieu Le prophète Mohamed (saw)- c’était une « idée », une « pensée »…

L’esprit humain n’est qu’une forme d’énergie, prête à nous guider vers les courants de la richesse à l’aide de pensées positives, ou ceux de la pauvreté en permettant à celles destructrices d’y pénétrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *