Mon intérieur mue


Think / vendredi, septembre 23rd, 2011

demenager-epiler-mieuxJe ne reconnus pas le chemin que fit le taxi avant d’arriver chez moi, et cet indice à lui seul m’était un bon signe. Je suis une « revenante » vers un espace qui me parait maintenant dépaysé. 

Je trouve ma maison déserte. Quand je fis mon entrée après cette longue absence tout était poussière. Noir et poussière.

Je ne m’inquiète pas pour autant. Prochainement ma maison vêtira peau neuve. J’habillerais les murs avec des couleurs, les coins avec des originalités, ou de choses plus simples, peu m’importerait. L’essentiel c’est de m’y sentir bien.

Vous vous rappelez quand j’ai dit que je rêve de quitter l’appartement que j’occupe, et du coup je ne l’aménagerais nullement comme je voudrais. Et bein, je me trompais.

Est-ce que je fais ça pour me procurer un milieu propice pour l’écriture de mon livre ? Ça devrait bien être un motif. Pour dire vrai, je ne cherche pas de raison pour que je sois dignement bien installée. Mais il y a que le gris qui ne me tourne pas le dos chez moi m’étouffait. A-t-on déjà vu des fenêtres et portes peintes en gris ? C’est chez moi. Mais… ça ne sera pas toujours le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *