Royal wedding ou la soif de la joie


Thinking / mercredi, mai 23rd, 2018

Voici maintenant 5 jours que le Prince Harry & Meghan se sont dit Oui et l’on sent qu’une joyeuse effervescence règne toujours dans l’air (et sur les réseaux sociaux).

Ce mariage qui a été attentivement attendu, suivi et scruté dans les détails a su répandre un bonheur sans tache que des milliers de personnes, assises sur les bancs, en dehors de la chapelle, dans les rues ou devant les télés s’en sont partagés les pépites, ça ne déplaise aux mélancoliques et aux jaloux.

L’attente anxieuse du prince avant l’arrivée de sa promise, la complicité des deux frères, La fébrilité des tourtereaux au moment des vœux, les larmes émotives et la discrétion de la mère, etc. tout cela a fait vibrer les cœurs de nombreuses personnes de gaité et de bonne humeur.

J’en fais partie, non sans culpabilité (Article à venir).

Pas pour l’ascension sociale de cette jeune femme qui réussit l’impossible et finit malgré les différences à se faire accepter au sein d’une des plus grandes royautés au nom de l’amour. Elle était bien une femme accomplie avant de rencontrer le prince, qui à en croire les biographes avait plus besoin d’elle que d’elle de lui.

Or, un conte de fées, les rêves qui deviennent réalité, ça plait à tout le monde. Et si les Hommes s’y sont alliés c’est parce qu’ils sont naturellement assoiffés de joie, de plaisirs, grands ou petits. Nous mortels sommes éternellement en quête de fortes émotions et spontanément sensibles au bonheur des autres même de loin, de très très loin.

En chacun de nous réside une soif du bonheur, une envie de lumière, un désir de sourire à soi et à l’autre. C’est inné et tout comme chaque besoin, ce creux demande à être comblé, satisfait.

Et vint ce mariage princier. Le plus beau et le plus ensoleillé. Regorgeant d’ondes et de symboles gratuits pour être facilement véhiculés. Et comme tout autour est sombre et laid, s’accrocher à cette circonstance particulière était l’occasion idéale pour nourrir cette faim de joie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *