Archives de
Étiquette : Hercule Poirot

Cinq petits cochons

Cinq petits cochons

Sollicité par une jeune fille dont la mère a été inculpée pour l’assassinat de son mari, seize ans plus tôt, Hercule Poirot doit remonter le temps et mener une enquête rétrospective. Dans une lettre à sa fille, Mrs Crale avoue être innocente, sachant qu’en aucun moment du procès elle n’avait manifesté la moindre résistance et sa culpabilité était connue de tous. Pour connaitre la vérité, le détective n’a pas besoin d’être présent au moment du crime. Méthodique, fort en analyses…

Lire la suite Lire la suite

ABC contre Poirot

ABC contre Poirot

Dans un roman policier, un crime ça promet beaucoup de suspense; un deuxième éveille l’attention, un troisième apporte du rebondissement, tandis qu’au quatrième on se prend volontiers au jeu du « qu’est ce qui va se passer ? ». Agatha Christie a brillé encore une fois mais contrairement à l’accoutumée, elle ne s’est pas contentée d’imaginer un simple homicide « intime » ; plutôt une série de meurtres prémédités selon une « manie alphabétique », qui a donné bien du fil à retordre au Scotland Yard, comme au…

Lire la suite Lire la suite

A l’hôtel Bertram

A l’hôtel Bertram

On ne présente plus une œuvre d’Agatha Christie. Le suspense du récit, l’ingéniosité du crime et l’improbabilité de l’enquête sont là au grand bonheur du lecteur enthousiaste et sensible aux rebondissements du roman policier. Sauf que cette fois, je me faisais une joie de voir pour la première fois Miss Marple venir à bout d’une intrigue policière. Jusque-là c’est du détective Hercule Poirot qu’il s’agissait, à l’exception de Dix Petits Nègres, où la police intervient dans la phase post-criminelle pour élucider le mystère des cadavres. Ici,…

Lire la suite Lire la suite

La Troisième fille

La Troisième fille

Une courte lecture de 252 pages qui fut un entracte après celles plus sérieuses de ces derniers temps, mais qui n’était pas pour autant légère. La « reine du crime » a poussé le mystère jusqu’au bout où j’avais l’impression que le lecteur n’est qu’un spectateur passif du déroulement des faits quoiqu’il ne se ménage nullement d’investir ses cellules grises, demeurant malgré tout bien inférieures à celles d’Hercule Poirot. D’ailleurs, c’est la première fois que j’écris un billet sur l’un des romans policiers…

Lire la suite Lire la suite