Archives de
Étiquette : Japon

Stupeur & Tremblements

Stupeur & Tremblements

Il ne faisait même pas partie de ma PAL et pourtant quand j’ai sorti ma liseuse des oubliettes, notamment pour des lectures de chevet, c’est par un Amélie Nothomb que j’ai ouvert le bal. C’est ma deuxième lecture de cette écrivaine tant adulée dans le monde francophone, après Attentat, que j’ai reçu comme prix à la fin d’un concours d’écriture au lycée et duquel je garde une belle impression à la fois humoristique et culturelle (c’est-à-dire en sortir avec énormément de…

Lire la suite Lire la suite

Arrietty

Arrietty

Un autre film du Studio Ghibli que je regarde comme une enfant, envoûtée par les couleurs, bercée par la musique, captivée par le rêve et à la fin pleurant d’émotion… Inspiré par le premier tome de la série jeunesse britannique The Borrowers, les producteurs du studio d’animation le plus connu au Japon et au monde, font de la vie de chapardage des petits êtres le thème de leur 17ème film. Je n’ai pas encore tout vu, mais j’ai adoré tout…

Lire la suite Lire la suite

Le garçon et la bête

Le garçon et la bête

Les amateurs des films d’animation japonais ont été suffisamment servis. Personnellement, je fonce dessus sans hésiter, et Studio Ghibli ou autres, en pleurs ou en m’amusant, jamais je n’ai eu l’impression d’avoir perdu mon temps. Le garçon et la bête, de son réalisateur Mamoru Hosoda (l’héritier présumé de Hayao Miyazaki) est un film d’animation qui ne pouvait être qu’animé. Entre les deux mondes, des humains et des bêtes, il y a une brèche de communication dangereuse, qu’on ne peut trouver facilement, mais qui avait permis…

Lire la suite Lire la suite

Geisha

Geisha

Au départ, j’exigeais une couverture avec le visage de Zhang Ziyi, L’actrice chinoise qui a interprété le rôle lors de l’adaptation de Memoirs of a geisha au cinéma en 2005. Ceux qui ont vu le film comprendront comment la révélation de ses yeux curieusement bleu-gris et qui rappellent la pluie est significative. Mais au fil de ma lecture, je m’attachais plus à cette bouche rouge sur ce visage blanc, qui rappellent tous les deux selon Hemingway du sang sur une…

Lire la suite Lire la suite