Archives de
Étiquette : Littérature anglaise

Cinq petits cochons

Cinq petits cochons

Sollicité par une jeune fille dont la mère a été inculpée pour l’assassinat de son mari, seize ans plus tôt, Hercule Poirot doit remonter le temps et mener une enquête rétrospective. Dans une lettre à sa fille, Mrs Crale avoue être innocente, sachant qu’en aucun moment du procès elle n’avait manifesté la moindre résistance et sa culpabilité était connue de tous. Pour connaitre la vérité, le détective n’a pas besoin d’être présent au moment du crime. Méthodique, fort en analyses…

Lire la suite Lire la suite

ABC contre Poirot

ABC contre Poirot

Dans un roman policier, un crime ça promet beaucoup de suspense; un deuxième éveille l’attention, un troisième apporte du rebondissement, tandis qu’au quatrième on se prend volontiers au jeu du « qu’est ce qui va se passer ? ». Agatha Christie a brillé encore une fois mais contrairement à l’accoutumée, elle ne s’est pas contentée d’imaginer un simple homicide « intime » ; plutôt une série de meurtres prémédités selon une « manie alphabétique », qui a donné bien du fil à retordre au Scotland Yard, comme au…

Lire la suite Lire la suite

Sa Majesté des Mouches

Sa Majesté des Mouches

Prenez des enfants, placez les sur une île paradisiaque, où ils ont des fruits à volonté, une piscine où se baigner et une jungle où jouer au Robinson sans la moindre autorité adulte. Vous verrez que quand bien même ils soient heureux à s’amuser, leur éducation, innocence et civilisation éclateront jusqu’à décliner à l’état sauvage, proche de l’animal. Pire. Jusqu’à connaître le crime. Attaquer ce grand classique de la littérature, même tardivement, a été à la fois une belle découverte…

Lire la suite Lire la suite

La fille du train

La fille du train

Ça remonte à quand la dernière fois qu’un livre m’a tenu réveillée jusqu’à 01h30? Ça doit faire partie d’une autre vie. Et pourtant hier, bien même que ma volonté de finir ma lecture avant d’aller me coucher soit forte, le livre en lui-même était « addictif », comme en témoignent tous les magazines. En effet, l’intrigue est remarquablement puissante. Évoluant dans une sombre ambiance, elle ne vous lâche pas ! Ce premier thriller de Paula Hawkins, « hypnotique » et…

Lire la suite Lire la suite

Cinq heures vingt-cinq

Cinq heures vingt-cinq

Après plusieurs lectures absorbantes, et pour le temps d’un week-end, on a envie d’un soupçon de mystère que l’on retrouve en opulence chez Agatha Christie, la maîtresse du « whodunit » (contraction de « Who (has) done it ? » pour ceux qui l’ignoraient comme moi, désignant le mouvement littéraire britannique du roman policier ou roman à jeu apparu au début du XXème siècle). Publié en 1931, Cinq heures vingt-cinq (de son titre original The Sittaford Mystery) est le 11ème…

Lire la suite Lire la suite

A l’hôtel Bertram

A l’hôtel Bertram

On ne présente plus une œuvre d’Agatha Christie. Le suspense du récit, l’ingéniosité du crime et l’improbabilité de l’enquête sont là au grand bonheur du lecteur enthousiaste et sensible aux rebondissements du roman policier. Sauf que cette fois, je me faisais une joie de voir pour la première fois Miss Marple venir à bout d’une intrigue policière. Jusque-là c’est du détective Hercule Poirot qu’il s’agissait, à l’exception de Dix Petits Nègres, où la police intervient dans la phase post-criminelle pour élucider le mystère des cadavres. Ici,…

Lire la suite Lire la suite

Dix petits nègres… ou and then there were none

Dix petits nègres… ou and then there were none

Je ne lis pas de livres d’horreur. Je ne regarde pas de films d’horreur non plus et j’ignorais complètement que c’était le livre d’Agatha Christie le plus lu de tous les romans policiers, qu’il a été adapté au cinéma comme à la télévision dans plusieurs pays (J’essaye de me rappeler le nom de la version marocaine visionnée très jeune) et j’ignorais aussi que cette histoire haletante sans pareille est celle qui a établi définitivement, en 1940, la réputation de l’écrivain….

Lire la suite Lire la suite

Un amour vintage

Un amour vintage

Pour cette première lecture 2017 et ce premier roman d’Isabel Wolff, le rétro était à l’honneur. Avec Phoebe Swift, trentagénaire londonienne, se lançant dans une boutique de vêtements vintage, on découvre que la motivation de dénicher toute friperie originale ou la pièce rare d’une garde-robe est stimulante aussi bien pour la passion de remonter le temps que pour écouter l’histoire du vêtement lui-même. Le terme rétro trouve son sens quand grâce à ses trouvailles, la collectionneuse est mise au courant…

Lire la suite Lire la suite

La Troisième fille

La Troisième fille

Une courte lecture de 252 pages qui fut un entracte après celles plus sérieuses de ces derniers temps, mais qui n’était pas pour autant légère. La « reine du crime » a poussé le mystère jusqu’au bout où j’avais l’impression que le lecteur n’est qu’un spectateur passif du déroulement des faits quoiqu’il ne se ménage nullement d’investir ses cellules grises, demeurant malgré tout bien inférieures à celles d’Hercule Poirot. D’ailleurs, c’est la première fois que j’écris un billet sur l’un des romans policiers…

Lire la suite Lire la suite

Le Journal de Bridget Jones

Le Journal de Bridget Jones

Est-ce que réellement à un certain âge on devient toutes des Bridget Jones ? C’est en tout cas, comment on explique le mouvement bridgétiennes qui est né en France après le franc succès auprès de plus de 500 000 lectrices. Et mois je dis qu’il y a beaucoup de vrai là dedans. Le roman d’Helen Fielding et traduit par Arlette Stroumza est le voyage d’une célibataire trentenaire pendant douze mois. Il s’ouvre avec les nouvelles résolutions du nouvel an (tant sanitaires qu’esthétique,…

Lire la suite Lire la suite