The Man from U.N.C.L.E.

De l’espionnage vintage, c’est possible !

J’ai été complètement emballée. Guy Ritchie, le réalisateur de Sherlock Holmes, a réussi le défi Action-Comedy avec cette adaptation de la série télévisée, Agents Très Spéciaux, dont les détails sixties à l’ensemble font plaisir à l’œil et le casting de talentueux jeunes acteurs qui même au milieu de l’antagonisme accomplissent des prouesses.

En pleine guerre froide, les ennemis ancestraux qui sont l’agent Solo de la CIA et Kuryakin de la KGB, respectivement incarnés par les comédiens Henry Cavill et Armie Hammer, vont s’engager dans une mission conjointe pour sauver le monde. Ils contactent la fille d’un scientifique allemand porté disparu, le seul à même d’infiltrer une organisation criminelle déterminée à mettre au point des armes à technologie nucléaires.

Rien de prétentieux et c’est justement ce que j’ai aimé dans ce light thriller. De l’humour à la James Bond, c’est tout aussi possible !

Je ne manquerai pas de citer la brève apparition du charmant british man Hugh Grant, ni la séduisante Elizabeth Debicki à aura fatale qui s’impose à merveille dans son rôle de Victoria Vinciguerra, en tête du réseau fasciste, ni le pittoresque qu’on fait voir de Rome, ville éternelle.

Separator image Publié dans Watching.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *