Tom Sawyer

Tom Sawyer

Si lire ce livre ne m’a pas fait tomber dans l’enfance (parce que je n’avais pas regardé son adaptation en dessins animés dans les années 90) il m’a permis néanmoins de découvrir un autre genre littéraire sous lequel s’inscrit ce classique de la littérature de jeunesse.

Les frasques de cet orphelin turbulent, Tom Sawyer, entrant dans la préadolescence (même s’il perd une dent sans que cela ne semble gêner personne) ont longtemps fait la grande célébrité de Samuel Langhorne Clemens, dit Mark Twain.

Adapté longtemps en dessins animés, BD, à la télévision et au cinéma et traduit dans plusieurs langues, ce récit est considéré comme un roman d’apprentissage (aussi roman initiatique), où le principal personnage joue au rebelle tout en se forgeant progressivement sa conception de la vie pour rentrer finalement dans les rangs (contrairement à son camarade Huckelberry, l’orphelin qui vit dans les bois). On parle ailleurs de Bildungsroman, marqué par le cheminement évolutif du jeune héros jusqu’à atteindre la maturité.

En effet, si Tom Sawyer est connu pour faire l’école buissonnière, par ses pitreries, ses malhonnêtetés, son anticonformisme, son ambition de se libérer de l’autorité adulte ; rêvant d’expéditions lointaines, incarnant les personnages de ses livres préférés et cherchant l’admiration dans les yeux de ses camarades, il finit par abandonner ses prétentions sinon cesser de causer de l’embarras pour sa tante pour connaitre le succès auprès de tous les habitants de Saint-Petersbourg (Village imaginé par Twain, près du Mississippi).

Ça aussi, ça m’est égal, j’ai l’impression que ça ne me dit plus rien quand personne ne m’interdit de le faire.

En partie autobiographique, Mark Twain avait dit que Tom c’était lui et un ou deux de ses camarades. Ses aventures où se mêlent conflits, courage, amour, amitié et suspense (fugue, meurtre, perte dans une grotte, etc.) sont l’occasion pour le romancier d’épingler la société américaine à travers sa critique de la scolarisation, la religion, la justice, la médecine et l’économie (la recherche du trésor).

Reconnu des décennies après la mort de son auteur comme l’une des œuvres fondatrices de la littérature américaine, Les aventures de Tom Sawyer fait partie de ces livres que l’on devrait lire petit et grand (Ex, Le Petit Prince) : on verra à chaque fois, les choses sous un angle différent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *