My World To You

Verba volant…Scriba manent… Faire parler son stylo ou son clavier, c’est s’extérioriser…

Zéro déchet, pas à pas

Premier bouquin du genre que je lis, qui accompagne et initie à une démarche individuelle anti-gaspillage individuelle, qui commence dans la maison, pour toucher la famille, l’entreprise ou la vie en groupe, toujours dans la bonne humeur, par conviction, sans sermons ni culpabilisation.

Zéro déchet pas à pas est un guide pratique qui motive et encourage la prise de conscience écologique et la rend perceptible par des actes à chaque instant, dans tous les aspects du quotidien :

  1. Dans la maison,
  2. Aves les enfants,
  3. En communauté,
  4. À l’extérieur (jardin, dans la rue, au bureau, en voyage…).

L’ouvrage contient des recettes DIY 100% écologiques, des témoignages, des adresses Internet pour se retrouver (Courses Bio, Articles Naturels, Agence de tourisme responsable…) dans un style simple et enjoué, de façon à s’imprégner de la philosophie « zero waste » facilement.

Après « Objectif Zéro Déchet », Monica Da Silva sort en 2018 « Zéro Déchet pas à pas » aux éditions Leduc.s. Pour cette auteure, bloggeuse (blog www.lezerodechetfacile.com et page Facebook « Le zéro déchet facile ») et consultante en zéro déchet, le pas à pas est une démarche bienveillante, sans contrainte, incitant surtout à donner envie et goût.

Passer au zéro déchet, c’est également un engagement citoyen et politique…. En transformant nos modes de consommation, vous énoncez haut et fort vos choix et vos envies pour l’avenir de la planète. En décidant de ne plus donner de l’argent à des multinationales qui s’engraissent tout en vous vendant des produits nocifs et dangereux pour la santé et l’environnement, et en faisant travailler les petits commerçants ou les agriculteurs de votre région, vous changez déjà le monde. P. 149

Concrètement, qui dit Zéro Déchet, dit : 1) faire appel au durable/réutilisable pour utiliser ce que nous avons déjà et 2) acheter en vrac, bio, local et de saison.

L’engagement « volontaire » écologique souligne le besoin de possession prôné par nos modes de surconsommation. Or, faire mieux avec moins parait une évidente quand notre consommation devient responsable pour la sauvegarde de la planète (et aussi du portefeuille) garantissant une vie sans danger en nous questionnant de plus en plus sur le poids de notre poubelle.

Safaa White

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page