My World To You

Verba volant…Scriba manent… Faire parler son stylo ou son clavier, c’est s’extérioriser…

Tons de la vie

Mon avis sur ce recueil serait-il subjectif ?

Je pense réellement qu’il en sera ainsi, non parce que l’écrivaine est une chère amie, mais également parce que toute œuvre littéraire donne à chacun le droit de la discuter selon son propre jugement, de porter sur elle un regard individuel, et de l’interpréter subjectivement.

Alors, oui mon avis serait subjectif. Mais nullement biaisé !

Il est vrai que les poèmes, ce n’est pas ce que je lis souvent, sauf que j’avais l’occasion, rapidement sorti à la librairie, de lire Tons de la vie d’une traite.

Entre beauté et laideur

La mer me procure du bonheur

J’aime la mer qui caresse

Non celle qui blesse

J’aime la mer qui a sauvé le Vaisseau Biblique

Non celle qui a englouti le Titanic

J’aime la splendeur des vagues qui déferlent

Je redoute la monstruosité de celles qui avalent

Sépulcre pour les malchanceux

Berceau enivrant pour les bienheureux

La Mer. P. 20

Si l’épreuve de la mort, était le premier déclic, portant en elle une force libératrice poussant la poétesse Hasna Fakihani à exorciser son chagrin en lui permettant de composer des vers et de placer des mots sur les maux, l’atmosphère générale de cette première publication n’est pas de couleur sombre.

Ce recueil composé de 34 poèmes, parle de maternité, du Covid-19, de la poésie, de la recherche de soi, de l’occupation de la Palestine, de la joie de vivre et de l’amour de la vie, de la famille et précisément des parents de l’autrice qui l’ont soutenue et manifestement influencé sa plume. Il séduit de par sa simplicité étonnante qui fait qu’on le lit rapidement et facilement, et la sincérité des messages derrière les mots : des fois nous vivons presque les mêmes situations, mais nous sommes aveugles aux détails, jusqu’à ce que quelqu’un y attire notre attention ! C’est le génie du poète !

La poésie vous parait-elle une fantaisie ?

Entre autres c’est une sorte de biographie

Les mots par leur beauté et alchimie

Nous livrent des rythmes et des symphonies

Expriment la joie et la bonne humeur

Apaisent les chagrins et les douleurs

A travers l’harmonie des vers

Orientés tantôt vers la sémantique

Parfois ce sont des vers lyriques…

Murmure de l’âme. P. 25

En effet, Tons de la vie, sont les pages de l’histoire d’une femme qui marque un arrêt, pour savourer le moment présent, et lui dédie des pensées, un regard émotif et sincère. Exactement comme les saisons d’une année, comme c’est joliment présenté sur la couverture et auxquelles, Hasna Fakihani consacre, d’ailleurs, un poème pour chacune d’elle.

Safaa White

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page